samedi 18 novembre 2017

Grandeur… et décadence de la Place St-Germain !

C'est l'automne...
Il n'y a plus d'effort ni de tension sur le Place...


Et pourtant, désormais, il y a des choses qui se jouent sur les détails...

J'avais pas fais gaffe sur le coup, mais de nouveaux panneaux sont apparus Place Saint-Germain… Je les avais vu de loin… puis, une fois arrivé de près, j'ai un peu sursauté !

En fait, ce sont des panneaux d'avertissement… contre les déjections canines… Bon, pourquoi pas ! Mais ce qui m'a plus étonné, c'est qu'ils en ont mis partout ! En fait 3, tout autour de l'église Saint-Germain, sur moins de 50 mètres... Ça fait beaucoup !

3 panneaux sur moins de 50 mètres... et devant l'église Saint-Germain ! (Octobre 2017)

Non seulement, je ne pense pas que cela soit vraiment nécessaire, mais d'en avoir posé autant, ça frise le ridicule, voire le grotesque !

Si vous connaissez le quartier, vous savez que l'on n'y croise pas souvent de chiens… Si, il y a quelques chats, 3 ou 4, dont le célèbre, vénérable et respecté Lewis, qui règne sur la rue Derval… Quant aux klebs, je ne connais personne sur la place qui en possède… Mes anciens voisins avaient un dogue, mais ils sont partis il y a déjà 3 ans… Pour ceux qui en ont dans le quartier, ils se retrouvent au jardin du Palais Saint-Georges… où c'est pratique, et où il y a aussi d'autres animaux


Le nouveau panneau, dans toute sa splendeur... Rue de Corbin

Et pour la forme, le beau slogan « Je respecte ma ville, je respecte les autres, JE RAMASSE ! »… est un peu malvenu au moment même où la place reste sous le coup des travaux du chantier du métro encore en cours, et pour au moins 2 ans encore… et où le chaland n'est toujours pas vraiment invité à y venir… En réalité, tous les accès à la place sont mal balisés, mal entretenus, mal mis en valeur. Il n'y a quasiment plus d'effort de la part de la Ville pour améliorer les choses et seule une pétition signée par une majorité des commerçants de la place a pu faire bouger les choses (malheureusement, il faut en arriver là, et pour quel faible résultat)…

Mais ce n'est pas ça le pire, en y regardant de plus près… en plus de la prune de 68 € (quand même !), c'est de voir, en bas du panneau, la mention « Budget participatif » et donc le joli laïus : « Choisi par les Rennais, ce panneau a été réalisé dans le cadre du budget participatif de la ville de Rennes. Plus d'infos sur fabriquecitoyenne.rennes.fr »

La mention « Budget participatif »...

Bref, là, je suis dèg !

Autant je m'étais permis de faire quelques propositions, et d'autres personnes aussi d'ailleurs, pour le Place (ici, ici, et d'autres ici… et, malgré un projet vaguement annoncé, on attend toujours les premières infos...). Autant, là, on voit concrètement le résultat de cette consultation citoyenne - tant vantée - pour nous ici : « Attention, si ton chien fait caca : tu raques ! »Super… Mais en regardant sur le site officiel, je n'ai rien trouvé à sujet, mais peut-être ai-je mal cherché…


Bref, des panneaux inutiles, laids et surtout vexatoires et stigmatisants (je pèse mes mots, c'est le cas de le dire : tout le monde connait la législation... Sans parler du coût de tels panneaux, qui sont en plus réfléchissants dans la nuit ! A quoi bon ?). Des panneaux posés-là qui ne font que renforcer cette impression que la municipalité n'est plus là qu'à titre accessoire, et même ici dans un rôle carrément punitif (et je ne parle pas de l'augmentation ahurissante des tarifs des contraventions pour stationnement excessif... mais cela est un autre sujet...). Des panneaux nous rappelant que tout doit être propre et net… mais pour qui, pour quoi ? Pour nous ou contre nous ?

Tout cela est mesquin, grotesque et même méchant en cette période difficile pour la place… et cela ne constitue sûrement pas une Politique de la ville comme on nous la vend toute les 5 minutes dans les communiqués officiels ! Manque de tact, de connaissance du terrain... Je ne sais pas pas, je vois... Mais ce que je vois ne pourra en rien arranger la situation des riverains, habitants et commerçants de la Place Saint-Germain... Doit-on dire merci ?!

Bon, je n'en rajoute pas plus… Si…

Il est 14h15, le ciel est de couleur ocre... - Lundi 16 octobre 2017 - Photo Erwan Corre
Pendant ce temps-là, les choses n'avancent pas beaucoup sur la place. Ça brasse un peu le matin pour livrer le béton qui est déversé directement en sous-sol. La station se construit tranquillement, mais d'ici, on ne voit plus rien.

Pas de décoration, plus de fresque murale sur les palissades, pas d'animation… Seul le soleil sert de raison en cette belle saison d'automne…

Ainsi finissent les œuvres... (Juillet 2017)
Sur place, comme je vous le dis, les choses, enfin, la nature, reprend ses droits... Les plantes folles qui gagnent du terrain... et elles ont bien raison...

« Non Madame ! On ne cultive pas de laitues (bio) sur la Place »... (Samedi 18 novembre 2017)
Vous voyez ça Place de la Mairie ?! Et pour la promo et la signalétique, voilà où l'on en est en cette mi-novembre :

« Non Madame ! Ceci n'est pas un bunker, c'est le métro »... (Samedi 18 novembre 2017)

« Non Madame ! Les temps sont durs en ce moment, notamment le climat »... (Samedi 18 novembre 2017)

Bref, c'est la misère... Qui vient entretenir les rues, qui pose les bacs en béton et le système électrique, qui a vu la bâche se déliter... qui se soucie de la Place Saint-Germain ?

Une com' minimale de la part de la Mairie et de la SEMTCAR… Si, il y a une visite de la station prévue pour le 22 novembre… (Appelez la SEMTCAR au 02 99 85 85 85 pour réserver la visite).



Bref, c'est déjà l'hiver sur la Place Saint-Germain… Heureusement que les taverniers tiennent encore la marée !

Et que l'affichage sauvage se perpétue avec encore quelques jolies choses… « Un oiseau s'est posé sur la Place »


« Un oiseau s'est posé sur la Place » - Photo Erwan Corre

Surtout, j'ai vu aussi une autre tentative de décor sur des endroits plus inattendus… comme sur les bacs en bétons qui entourent l'église Saint-Germain… Franchement, faut y aller… enfin, je veux dire, pour penser à décorer les bacs en béton comme ça ! C'est tout simplement génial, enfin, une très bonne idée et ici bien réalisée à mon sens… et qui vient faire la nique aux municipaux qui, eux, n'ont aucune notion d'art ni d'esthétique… Rennes, Ville d'Art et d'Histoire... Ah bon !?


Le tapissage du bloc de béton - 01
Le tapissage du bloc de béton - 01

Le tapissage du bloc de béton - 02
Le tapissage du bloc de béton - 02

Le tapissage du bloc de béton - 03
Le tapissage du bloc de béton - 02

 

Bref, l'hiver arrive... on verra bien au printemps...


Articles connexes :
" Un ciel de fin du monde au-dessus de la Place St-Germain !" (Octobre 2017)
"Des nouvelles de la Place Saint-Germain !" (Juillet 2017)
Un projet d'une œuvre d'art monumentale pour la Place Saint-Germain ?
Les informations officielles sur le site de Rennes Métropole (Janvier 2016)
3 projets (personnels) pour la future Place Saint-Germain
La future Place Saint-Germain (02 - Octobre 2016)
La future Place Saint-Germain (01 - Janvier 2016)
La Place Saint-Germain en 2030...
L'article sur le site de Rennes Métropole (Décembre 2014) : "Les riverains prendront toute leur place à Saint-Germain"
Atelier d'Urbanisme pour la place Saint-Germain n°3 (28 Avril 2015)
Atelier d'Urbanisme pour la place Saint-Germain n°1 (29 Janvier 2015)



lundi 23 octobre 2017

Un ciel de fin du monde au-dessus de la Place St-Germain !

Lundi 16 octobre...


Une ambiance de fin du monde s'abat sur Rennes et la Place Saint-Germain ! L'angoisse n'avait jamais été aussi grande...


Il y a des jours comme çà, où tout commence bien... et que, subrepticement, on sent que les choses autour de nous changent et semble nous échapper... et on ne sait plus si l'on rêve ou si l'on vit dans un cauchemar...

C'est ce qui s'est passé ce lundi... Toute la matinée avait été belle, comme celle d'un été... Puis, j'ai bien vu que le soleil devenait rouge, comme s'il s'éteignait, et devenais ce que les astronomes appellent une « naine rouge »... Et le soleil était vraiment rouge... Je n'ai pas eu le réflexe de prendre la photo mais je me suis dis que c'est comme çà que notre soleil sera dans quelques milliards d'années... J'aurai dû m'en étonner un peu plus...

Puis, ce fut la lente descente aux enfers... Comme dans la Bible, ou dans Aristophane, des nuées semblaient s'abattre sur notre bonne ville de Rennes... De manière insidieuse, mais clairement ressentie par nos sens, quelque chose d'inhabituel et d'étrange se produisait... Comme pour une éclipse solaire totale, la luminosité baissait peu à peu... Depuis mon point de vue, les nuages qui arrivaient se montraient menaçants... Lentement mais sûrement, le monde changeait...

Il est 14h15, le ciel est de couleur ocre... - Lundi 16 octobre 2017 - Photo Erwan Corre

Vers 13 h, le ciel prend une couleur ocre, il est bouché et l'impression est tellement étrange que rien ne vient me rassurer... si, des photos de la planète Mars prises par les petits robots qui arpentent son sol aride et froid : un autre monde... qui surgit soudain ici même !

« Venez, ô Nuées vénérées, vous manifester à cet homme, soit que vous occupiez les cimes sacrées de l'Olympe, battues par les neiges, soit que dans les jardins de votre père Océan vous formiez un chœur sacré avec les Nymphes, soit que, aux bouches du Nil, vous puisiez des eaux dans des cornes d'or, ..., écoutez-nous, accueillez notre sacrifice, et que nos cérémonies vous fassent plaisir. »

Parole de Socrate dans "Les Nuées" d'Aristophane (Parodos 1 : 262-274)


Il est 15h38, le ciel s'est chargé et devient rose/orange... - Lundi 16 octobre 2017 - Photo Erwan Corre
Vers 15 h, il fait presque nuit... Là, ça craint sérieux et on pense du coup à Pompéi... voire, à Barjavel... Même si les volcans bretons ont disparu depuis des temps immémoriaux, il y a toujours des risques... On entendra plus tard qu'une odeur de fumée pouvait se faire sentir par endroits... Les voisins allument leurs lumières et la vie continue... jusqu'à la tombée de la nuit et la fin de nos visions...

« Les menaces ne m'ont jamais fait mal ;
et ce sont des nuées qui passent bien loin sur nos têtes. »

Les Fourberies de Scapin, Act III., Sc. IX. - Molière

Finalement, tout rentrera dans l'ordre, heureusement !


Selon l'association Météo Bretagne, il s'agissait en fait de particules de sable en suspension dans l'air depuis samedi. De Quimper à Nantes et jusqu'en Normandie, tout le monde a pu vivre cet étrange phénomène céleste...

"Avec le couvert nuageux gris, on a la sensation d'observer le ciel d'une apparence jaunâtre. Contrairement aux deux derniers jours où les particules étaient déjà dans le ciel avec le flux de Sud, le vent est plus fort que les jours précédents et en plus nous avons des concentrations deux fois plus importantes. Concernant l'odeur de feu, pas de panique là non plus. De violents incendies ravagent malheureusement le Portugal et la partie ouest de l'Espagne. (...) Le flux de sud-ouest nous apporte les fumées jusqu'à notre région. Les fumées traversent le Golfe de Gascogne et dégagent une odeur brûlée ou de feu", expliquait ce matin Météo Bretagne.

Et en complément :

"Il s'agit de poussière de sable, qu'un flux du Sud fait remonter vers la France", souligne-t-il. Plus précisément de sable venu du Maroc. "Ce phénomène est plus courant dans le sud de l'Hexagone, mais il peut aussi être observé dans le nord, poursuit Frédéric Nathan, prévisionniste à Météo France. Cela se produit notamment en cas de perturbation orageuse."

Et voilà donc ce qu'il fallait savoir pour ne pas s'affoler...

Et un panoramique de la situation...

Assemblage des fichiers bruts sans calage ni retraitement

Et la photo du satellite météo de la NASA - On voit les nuages chargés de poussières rouges au-dessus de Rennes...



Et puis la routine est revenue... même si parfois, de manière plus discrète, le ciel nous montre d'autres phénomènes tout aussi intéressants... comme la passage de l'ISS, la célèbre Station Spatiale Internationale...


samedi 30 septembre 2017

Le Musée de Bretagne parle du passé de la Place Saint-Germain !

De nouvelles images de notre passé !


Le portail documentaire du Musée de Bretagne et de l'Écomusée du Pays de Rennes permet de consulter en ligne plus de 170 000 œuvres et documents en libre accès et sous licences Creative Commons ! Et on y trouve des photos rares et inédites de la Place Saint-Germain !


C'est une vraie bénédiction et on ne rappellera jamais assez le rôle essentiel dans la transmission du savoir et des témoignages de l'histoire que permet les nouvelles technologies et Internet. Surtout comme dans ce cas présent, où ces archives sont mises en ligne sous le régime des « Creative Commons » (que, de mon côté, je défends ardemment), et qui permettent de mettre des pans entiers de notre culture « en commun ».

Du début du siècle, ou des années 60, la Place Saint-Germain retrouvent vie sous différents jours à travers des photos, des cartes postales ou des dessins souvent inédits...

Même si la définition n'est pas toujours très grande (les images sont de petite taille dans la plupart des cas), ces documents sont uniques et émouvants, le relief de la vie et de la banalité quotidienne... Tous ces documents, qui dans le fond nous appartiennent, non comme des choses mais bien comme notre héritage et notre patrimoine, sont mis à notre disposition de manière simple et ludique, largement explicitées et replacées dans leur contexte (quand cela est possible)...

C'est par ici..

Et en voici quelques-uns qui m'ont touché...



Des photos des années 60...



La place Saint-germain et ses commerces en septembre 1963...
Document diffusé sous Licence Creative Commons CC (BY-NC-ND)

La place Saint-germain, sans arbre, en décembre 1964...
Document diffusé sous Licence Creative Commons CC (BY-NC-ND)

Et il a donc bien neigé cet hiver-là...
Document diffusé sous Licence Creative Commons CC (BY-NC-ND)

Des enfants jouant aux billes - drôlement - derrière l'église Saint-Germain...
Document diffusé sous Licence Creative Commons CC (BY-NC-ND)

L'escalier de la rue du Vau Saint-Germain, derrière l'église...
Document diffusé sous Licence Creative CommonsCC (BY-NC-ND)

Ces photos sont signées Charles Barmay et s'étendent sur la période de juillet 1961 à décembre 1964... Vous pouvez en voir d'autres par ici...


Des cartes postales du début du XXe siècle



La place du marché et l'église Saint-Germain...
Document diffusé sous Licence Creative Commons CC (BY-NC-ND)

Un panoramique montrant l'église Saint-Germain et la Palais du Commerce.
Photo rare du quartier d'avant les bombardements de 1944...
Document diffusé sous Licence Creative Commons CC (BY-NC-ND)

La rue Derval et l'église Saint-Germain depuis la rue Saint-Georges
Document diffusé sous Licence Creative Commons CC (BY-NC-ND)

Ces dernières photos, que je ne connaissais pas, ne sont pas créditées (à part la mention Loïc - marchand de cartes postales bien connu des Bretons - sur la dernière) et ne sont pas datées mais ont été réalisées très probablement entre les années 1910-1930 (sur le panoramique, on voit la seconde aile - est - du Palais du Commerce, seulement terminée en 1929)...


Addenda (et mea culpa...) :

J'avais oublié de mentionner le sens de ces mentions un peu étranges que sont les acronymes liés à l'usage de ces documents, sous le régime des licences Creative Commons. L'usage est de rajouter les acronymes attachés aux documents partagés, surtout sur le net. Ici, c'est essentiellement la licence CC-BY-NC-ND qui est utilisée. Je rappelle la note que diffuse le Musée de Bretagne à ce sujet :


CC BY NC ND (Attribution + Pas d'utilisation commerciale + Pas de modification) :
le titulaire des droits autorise l'utilisation de l'œuvre originale, excepté à des fins commerciales, et n'autorise pas la création d'œuvres dérivées. Le nom de l'auteur (des auteurs) de l'œuvre doit être indiqué lors de toute exploitation.
Toute utilisation commerciale est soumise à l'autorisation expresse du titulaire des droits.
Les infos sont ici : www.collections.musee-bretagne.fr/mentions

Un article plus général et synthétique sur les Licences Creative Commons

Et mon propre point de vue à ce sujet...

Je remercie profondément toutes les personnes qui participent à ce projet gigantesque et si utile et surtout du fait qu'il soit - la plupart du temps - régit par le régime des Creative Commons !





Le communiqué officiel (septembre 2017) :

Le musée de Bretagne et l'Écomusée du pays de Rennes, équipements gérés par Rennes Métropole, sont riches d'une collection commune de près de 600 000 objets réunissant archéologie, histoire, numismatique, arts graphiques et ethnographie.

À l'occasion des Journées européennes du patrimoine, les 16 et 17 septembre prochains, une partie importante des collections sera mise en ligne. Environ 170 000 objets et documents numérisés sont concernés. Une formidable occasion de découvrir l'extraordinaire richesse de ces deux musées et de partir à la rencontre de l'histoire culturelle du pays de Rennes et plus largement de la Bretagne.

L'objectif de ce musée numérique est double :
  • Une diffusion la plus large possible de ses collections en prenant en compte les usages du numérique avec un site adaptable sur tablette et smartphone et qui facilite également le partage sur les réseaux sociaux.
  • Une nouvelle relation au public visant au partage des « communs » et à leur réappropriation. Dans un souci de diffusion large et ouverte, le musée de Bretagne a choisi pour chaque image la licence la plus ouverte possible de type Créative Commons/Domaine public. Le public pourra ainsi se réapproprier toutes ces images pour des réutilisations créatives à imaginer.
Ce projet, porté par Rennes métropole, maître d'ouvrage, bénéficie du soutien financier du ministère de la Culture (DRAC Dretagne), de la Région Bretagne et de l'Union européenne (FEDER).

Et donc, je prends part au projet...


Les photos concernant la Place Saint-Germain de Rennes...


Les liens :
Le site du Musée de Bretagne
Le site de l'Écomusée du pays de Rennes
Les photos concernant la Place Saint-Germain...

D'autres photos sont disponibles en haute-définition sur Wiki-Rennes et sont émises sous licence Creative Commons (By NC-SA) :
Carte postale ancienne de la Place Saint-Germain de Rennes par Vesy (01)
Carte postale ancienne de la Place Saint-Germain de Rennes par Vesy (02)
Carte postale ancienne de la Place Saint-Germain de Rennes par Vesy (03)

Articles connexes :
Des photos anciennes de la Place Saint-Germain (03)
Des photos anciennes de la Place Saint-Germain (02)
Des photos anciennes de la Place Saint-Germain (01)
Des photos panoramiques actuelles de la Place Saint-Germain

lundi 11 septembre 2017

Une pétition envoyée à la mairie de Rennes et à la Semtcar !

La grogne monte sur la Place Saint-Germain et aux alentours... Les commerçants agacés interpellent la municipalité et la SEMTCAR via une pétition !


On le sait, depuis la réunion officielle du 11 octobre 2016 organisée par la direction de Quartier Centre et de l'atelier d'urbanisme consacré à l'aménagement de la future Place Saint-Germain et de ses abords, la municipalité de Rennes et la SEMTCAR n'ont plus donné signe de vie... Les travaux du chantier du métro avancent vite mais, en surface, tout autour de l'emprise du chantier, ça reste la misère...


Vendredi 13 octobre : Victoire !


Finalement, le pétition a eu son effet... et rapidement !

Les ouvriers ont commencé ce matin à démanteler la partie haute de la palissade du chantier (côté nord) pour poser à la place un grillage qui allège clairement le dispositif... Du coup, le point de vue global sur la place s'est dégagé et c'est vraiment beaucoup mieux d'un point de vue visuel et esthétique... Comme quoi, quand on veut, on peut ! Merci !

La nouvelle palissade du chantier de la Place Saint-Germain...
La nouvelle palissade du chantier de la Place Saint-Germain... - Jeudi 19 octobre 2017 - Photo Erwan Corre


Pour rappel...


Le chantier du métro a pris une nouvelle direction et le trou béant qui permettait aux machines d'acheminer les matériaux dans le puits a été comblé... et la grande grue a été démontée en juin dernier, redonnant un peu d'air à la Place... En cette rentrée, des travaux cosmétiques aux abords de l'emprise du chantier ont été mené : on a enlevé les mauvaises herbes et remis des palissades neuves... et gagné quelques mètres carrés en surface pour les piétons... En fait, pas grand chose finalement et cela sans information préalable de la part des responsables et des communicants de la SEMTCAR ou de la Mairie alors qu'il s'agit quand même d'une bonne nouvelle pour nous tous...

Ce silence est désormais dénoncé par une pétition des commerçants qui depuis 4 ans souffrent de la situation et qui ne voient toujours pas la fin du tunnel (ce qui est le cas de le dire !), puisqu'il est prévu de terminer tous les travaux dans 3 ans ! J'avais déjà dénoncé l'indigence de la com' concernant le chantier et finalement le mépris des responsables qui pensent de pas avoir de compte à rendre, ni de responsabilité à assumer... Avec le temps, ça s'empire... Où sont les décorations (un peu plus de verdure ne serait pas un luxe !), les animations et les actions de promotion des commerces de la Place qui avaient pourtant été promises ? Il n'y a déjà plus de budget ?

Je relaie donc la pétition qui a été lancée le 8 septembre par TOUS les commerçants de la Place et à laquelle je m'associe, constatant que la grogne est bien présente et qu'elle doit s'exprimer... En attendant la suite des évènements...



PÉTITION DES COMMERÇANTS
DE LA PLACE SAINT GERMAIN

8 SEPTEMBRE 2017



EN VUE DE PÉRENNISER LES COMMERCES DE LA PLACE SAINT GERMAIN ET D'HARMONISER LA PLACE, LES COMMERÇANTS SOUHAITENT L'OUVERTURE DE LA PALISSADE CÔTÉ NORD À MI HAUTEUR AVEC UN GRILLAGE, COMME CE QUI A ÉTÉ FAIT DU CÔTÉ EST.

CECI AFIN DE PERMETTRE UNE BONNE VISION DES COMMERCES ENTRE-EUX SUR LA PLACE, DU HAUT DE LA RUE DU VAU ST GERMAIN... ET AUSSI DES QUAIS.

CELA PERMET DE DONNER ENVIE AUX PASSANTS NON-HABITUÉ DE S'AVENTURER SUR CETTE PLACE EN TRAVAUX.

CELA EMPÈCHE AUSSI LES TAGS QUI APPARAISSENT DÉJÀ AU BOUT DE 2 JOURS…

NOUS AVONS ENTENDUS CES ARGUMENTS : (de la part de la Semtcar)

« LES OUVRIERS NE SOUHAITENT PAS ÊTRE VU … ! »

ILS LE SONT DU CÔTÉ EST, POURQUOI PAS DU CÔTÉ NORD ? …LES TRAVAUX POUR LES MOIS À VENIR CONCERNENT ESSENTIELLEMENT LE SOUS-SOL DE LA STATION… ET PUIS VOIR DES OUVRIERS TRAVAILLER N'EST PAS SI AFFREUX QUE ÇA !

« C'EST UNE QUESTION DE SÉCURITÉ... ! »

CE QUI SIGNIFIERAIT QUE DU CÔTÉ EST LA SÉCURITÉ N'EST PAS PRÉSENTE… !

« C'EST POUR EMPÊCHER LES VOLS »

IL EST TOUT AUSSI FACILE DE FRANCHIR LA PALISSADE DU CÔTÉ GRILLAGÉ QUE DE CELUI QUI NE L'EST PAS, LES VOLEURS N'HÉSITENT PAS À UTILISER UNE ÉCHELLE POUR FRANCHIR LA PALISSADE… ET LA VISIBILITÉ DE TOUT LES CÔTÉS PEUX JUSTEMENT RENDRE LES VOLS PLUS DIFFICILES…

« CE N'EST PAS PRÉVU »

IL FAUT LE PRÉVOIR, ET LE FAIRE … (CELA DEVAIT ÊTRE UN OUBLI…)


SAINT GERMAIN COIFFURE - ORNEMENT - LES PETITS PAPIERS - LE SEVEN - CRÊPERIE UN AIR DE FAMILLE - ÉCOLE DE CONDUITE - L'UNIVERS CELTE - LE SAINT GERMAIN - LES COUSINS GERMAINS - LA BOUTIQUE DU PANDA - TATOO MANIA


A suivre...



A la suite de la pétition...


Il n'y a pas eu véritablement de retours suite à l'envoi de cette pétition... (Lundi 26 septembre)

Bonjour,

A ce jour nous n'avons toujours aucune réponse à notre demande.

Salutations
Enfin si, mais ce ne sont pas de véritables réponses aux problèmes que connait la Place et encore moins des solutions...



Le message de la SEMTCAR du 15 septembre :

Bonjour,

Comme cela a pu être évoqué oralement avec quelques commerçants de la place, nous sommes en train d'étudier avec la maitrise d'œuvre du chantier une solution de palissade partiellement grillagée.

Nous reviendrons vers vous lorsque nous aurons plus d'éléments.

Cordialement

Thierry COURAU
Direction de la Communication


Et le message de la Mairie du 16 septembre :
Madame, Monsieur,

Madame Appéré a bien reçu votre courriel et vous en remercie.

Nous ne manquerons pas de revenir vers vous dans les meilleurs délais.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de ma considération distinguée.

Julien CLÉMENT-DIARD
Chef de Cabinet de Nathalie Appéré
Maire de Rennes


Comme le fait remarquer l'initiateur de la la pétition :
On aimeraient bien savoir ce que signifie pour ces personnes « dans les meilleurs délais » ou « quand nous aurons plus d'éléments » !!!
C'est désespérant...

Et on se souvient pourtant des promesses émises par la Mairie et de Nathalie Appéré lors des dernières élections municipales...



Les promesses de la Mairie et de Nathalie Appéré lors des dernières élections municipales

Hum...


Et pendant ce temps-là...


Pendant ce temps-là, la Municipalité n'oublient pas ses obligations légales et rédigent toujours ses arrêtés... Preuves qu'elle a quand même une bonne idée de ce qui se passe et de ce qui va se passer sur la Place Saint-Germain et aux alentours... jusqu'au 19 septembre 2019... Là, c'est surtout la circulation des automobiles et des piétons qui va se retrouvée encore plus restreinte...

A compter du 18 septembre 2017 et jusqu'au 30 septembre 2019 inclus, Place Saint-Germain, le stationnement est interdit...

Ah bon !

Ces arrêtés sont scotchés comme çà sur la palissade du chantier... et pas d'infos dans nos boîtes aux lettres ? Pour l'instant, non...




L'état de la place en ce mois de septembre...


Effectivement, c'est pas jojo... Les palissades sont déjà taguées... Sur le côté nord, on a posé deux poteaux électriques vraiment inesthétiques... et toutes les rues ont été marqué par des fléchages fluos qui ne sont pas de l'art moderne... Des travaux de voirie encore en vue ? On en sait rien...Quant au planning des travaux, et le futur bâtiment de l'« Îlot Chat qui Pêche »... Rien non plus...







Articles connexes :
"Des nouvelles de la Place Saint-Germain !" (Juillet 2017)
C'est la crise dans la quartier (01)
C'est la crise dans la quartier (02)
C'est la crise dans la quartier (03) : Article dans le Mensuel de Rennes de septembre 2014
"Dans le centre-ville de Rennes, des boutiques à la peine" - Ouest-France - 12/05/2015 Les informations officielles sur le site de Rennes Métropole (Janvier 2016)3 projets (personnels) pour la future Place Saint-Germain
La future Place Saint-Germain (02 - Octobre 2016)
La future Place Saint-Germain (01 - Janvier 2016)
La Place Saint-Germain en 2030...

vendredi 8 septembre 2017

Un projet qui ne verra pas le jour...

Retour sur les projets d'urbanisme proposés pour la future Place Saint-Germain...


Je reviens sur le projet d'aménagement de l'îlot "Chat qui pêche" qui donne directement sur la Place Saint-Germain et qui demeure, à ce jour, incertain. Sans rien à se mettre sous la dent depuis quelques temps à ce sujet, je ressors des archives l'un des projets qui avait été proposé en 2015, et qui mérite quand même notre attention...

Il s'agit donc du projet du cabinet Studio 02, un studio très présent dans la région et qui a vraiment posé son style parmi la médiocrité ambiante, due, il faut bien le dire, à des promoteurs publics ou privés qui ne se préoccupent pas vraiment de la question de la beauté esthétique et patrimoniale des bâtiments qu'ils érigent... Pourtant, malgré un style très "pompier", et donc séduisant, ce premier projet a été depuis largement amendé et a perdu son essence...

Je tenais à vous le présenter...

Vue depuis le quai Émile Zola et la passerelle sur la Vilaine - © Studio 02

Vue depuis le quai Chateaubriand en venant de République - © Studio 02

Vue de l'un des balcons donnant sur la Place Saint-Germain - © Studio 02

Vue depuis la Place Saint-Germain elle-même...

Les infos sont sur le site officiel de l'agence, ici : http://studio-02.com/fr/projets/st-germain-rennes/

Et le détail du projet :

2015 -  Logements - Rennes

Élément essentiel de sa topographie, la Vilaine a beaucoup apporté au dynamisme de Rennes, notamment, par le développement des quartiers bordant son cours. Exemple parfait de cette synergie, la place St Germain, aménagée à même les quais dans l'un des méandres de la rivière, qui a toujours été un lieu très vivant d'échanges de produits et des savoir-faire locaux. C'est par ici que transitaient les marchandises telles que le célèbre « Fil de Rennes » et tous les articles de vannerie et de tannerie.

Évoquant par sa façade le maillage des flux unissant la ville et sa région, le bâtiment se fond d'emblée dans le contexte et l'histoire si particulière de ces lieux. Cet immeuble joue un rôle important dans la ville puisqu'il marque la « porte d'entrée » de la place Saint Germain. Il devait donc être remarquable pour assumer son rôle de pivot dans la déambulation urbaine : d'un côté, la ville résidentielle, bourgeoise, de l'autre, la place commerçante et l'ouverture sur l'extérieur. C'est pourquoi la façade reprend, en plus de l'allusion graphique à l'art du textile, les codes classiques des rues bourgeoises avoisinantes par la réinterprétation du travail sur le fer forgé et la pierre des corniches dans un matériau avant-gardiste : le Béton Fibré Ultra Haute Performance (BFUHP). Un savoir-faire de pointe qui mêle légèreté, finesse et minéralité et dont la présence même est capable de transcrire l'énergie toujours vive qui anime ces lieux.


Décryptage


Bon, à part le fait que le graphiste devait être sous ecstasy, ou n'a tout simplement plus l'habitude de nettoyer ses lunettes, on se dit que tout cela est merveilleux, féérique, et même excellent ! Et qu'on en veut bien de ce projet qui permettrait rompre avec la monotonie architecturale du quartier datant de déjà plus d'un siècle et demi... Oui, la modernité a du bon, oui, voilà un projet qui aurait pu donner un peu de sang neuf au quartier, un projet qui aurait mérité un détour dans le parcours touristique du nouveau Rennes (voir ici...)... Mais ce projet ne verra pas le jour, si ce n'est sous la forme d'images largement trafiquées...

NB : On notera la méconnaissance totale du rédacteur qui n'a pas bien lu les archives : non, la Vilaine, n'a jamais apporté de dynamisme à Rennes, bien au contraire : avant sa canalisation tardive, elle permettait de séparer le bonne ville de la basse ville... Elle n'a jamais été assez profonde pour permettre le commerce fluvial... Quant aux quartiers bordant son cours, ils étaient surtout dus au développement même de la ville et, pour le quai de la Prévalaye, c'était les usines, et plaine de Baud, rien... Dans le centre même, ici et vers le place de Bretagne, c'était la misère jusqu'au milieu du XIXe siècle... Quant au « Fil de Rennes », sur la place, je ne vois même pas de quoi il peut parler (à part si l'on remonte à l'époque de la Guerre de Cent Ans !*)... N'insistons pas... On peut lire par ex. ceci ou toute Histoire un temps soit peu sérieuse de Rennes pour le savoir...

Quant à la ville bourgeoise, non, on est juste à la limite - elle se trouve un peu plus haut, vers la Mairie et le Parlement - , et ce n'est pas parce que le bâtiment prévu longe et termine le Rue des Francs Bourgeois, qu'il n'y a là que des notables... Parlant de flux, je n'en ai jamais vu beaucoup (et donc de comprendre toute la volonté de la Municipalité d'en créer un) et quant à son ouverture sur l'extérieur, c'est bien tout le contraire qui est souhaitée (dixit la typicité de la place excipée par M. Le Bougeant) : bref, on le sait, la Place est soumise désormais à des exigences de nature inconciliables. Pour le suite du laïus, c'est donc du grand n'importe quoi... On aurait simplement pu mettre : immeuble d'exception... Comme tout ce qui se fait maintenant dans le centre-ville de Rennes... On appelle ce phénomène urbain la gentrification...

On peut rêver... et je rêve grâce à ces magnifique images qui effectivement, nous vendent du rêve, alors que, pour l'instant, c'est encore l'enfer (même si ça s'est calmé ces derniers jours)... Et que surtout, on ne sait toujours rien de ce qui va finir par sortir de terre dans le regretté îlot "Chat qui pêche"... En tout cas, ce sera 2 ans de travaux, ça c'est sûr !

* « A l'abri des champs de bataille de la Guerre de Cent Ans et sous le règne paisible de Jean V, la Bretagne peut sembler un havre de paix à ces émigrants qui quittent une Normandie devenue le théâtre de sanglantes opérations militaires. Plusieurs ouvriers du textiles d'Alençon, de Saint-Lô, d'Evreux, de Rouen se réfugient dans le duché… Des familles s'installent dans les faubourgs de Rennes où elles contribuent au développement de l'industrie du drap, jusqu'alors peu active. » - HISTOIRE DE RENNES - Jean Meyer - Edition de 1972 - Page 94




Les photos présentant les aménagements envisagés :


La Place Saint-Germain, vue du ciel... en 2021 - Atelier de paysages Bruel-Delmar - 11 octobre 2016
La Place Saint-Germain, vue du ciel... en 2021 - Atelier de paysages Bruel-Delmar - 11 octobre 2016


Et là le futur projet, en tout cas le dernier connu, qui est plus conventionnel ...

Le projet de nouveau bâtiment à l'emplacement de l'ancien Chat qui Pêche - Vue du sud-est
Le projet du nouveau bâtiment à l'emplacement de l'ancien Chat qui Pêche - Vue du sud-est

Le projet du nouveau bâtiment à l'emplacement de l'ancien Chat qui Pêche - Vue du sud-ouest
Le projet du nouveau bâtiment à l'emplacement de l'ancien Chat qui Pêche - Vue du sud-ouest

A suivre...


Finalement, après la pluie... le beau temps... - Vendredi 07 septembre 2017 - Photo Erwan Corre
Finalement, après la pluie... le beau temps... - Vendredi 08 septembre 2017 - Photo Erwan Corre

Articles connexes :
"Des nouvelles de la Place Saint-Germain !" (Juillet 2017)
Un projet d'une œuvre d'art monumentale pour la Place Saint-Germain ?
Les informations officielles sur le site de Rennes Métropole (Janvier 2016)
3 projets (personnels) pour la future Place Saint-Germain
La future Place Saint-Germain (02 - Octobre 2016)
La future Place Saint-Germain (01 - Janvier 2016)
La Place Saint-Germain en 2030...
L'article sur le site de Rennes Métropole (Décembre 2014) : "Les riverains prendront toute leur place à Saint-Germain"
Atelier d'Urbanisme pour la place Saint-Germain n°3 (28 Avril 2015)
Atelier d'Urbanisme pour la place Saint-Germain n°1 (29 Janvier 2015)

Plus d'infos :
L'article de Wikipedia : Le métro de la place Saint Germain de Rennes
Le site de Rennes Métropole

dimanche 23 juillet 2017

Des nouvelles de la Place Saint-Germain !

C'est l'été, Place Saint-Germain...


Alors, quoi de neuf ?


Au moment même ou le TGV arrive triomphalement à Rennes, où le Centre des congrès des Jacobins prend sa forme définitive, où l'on met en œuvre les premiers projets du Budget Participatif 2016, Place Hoche notamment… Ici, Place Saint-Germain, la municipalité ne nous a plus donné signe de vie depuis un bon moment. Depuis octobre 2016 en fait, où avait eu lieu la dernière réunion concernant l'aménagement de la future place…

Le chantier du métro Place Saint-Germain le jeudi 20 juillet 2017
Le chantier en cours Place Saint-Germain, le 20 juillet 2017... Photo Erwan Corre

La photo en haute-définition est disponible sur Wikicommons :

Panoramique de la Place Saint-Germain de Rennes en travaux - Jeudi 20 Juillet 2017

Pour les travaux de la station de métro, les choses avancent vite et bien. C'est un peu plus calme même si en cette période d'été le chantier s'anime dès 7 h du matin avec des bruits de compresseur et de scies à béton qui ont découpé une grande partie des murs montés précédemment... La grande grue a été démontée et la place reprend un peu d'air...

Le démontage de la grue - 12 Juin 2017 ... Photo Erwan Corre

Le démontage de la grue - 12 Juin 2017 - Photo Erwan Corre

Et aux alentours, comme l'on dit, la nature reprend ses droits, parfois de manière étonnante, avec l'apparition de plantes et de fleurs tout le long des palissades du chantier... Et même la ravissante et odorante plante nommée « tabac ailé » aux grandes fleurs blanches à la forme de trompette si caractéristique... Sans parler des oiseaux, qui, une fois le chantier délaissé, s'en donne à cœur joie !


L'étonnant « Tabac Ailé » (Nicotiana alata) a pris ses aises le long des palissades - Photo Erwan Corre



La Place Saint-Germain oubliée !


Soit, il y a eu le grand frisson des élections, qui a mis a mal les Socialistes et les Écologistes de la majorité municipale. Ça laisse réfléchir... Et surtout, tout cela me conforte sur une vision volontairement marketing de la politique de la Ville qui ne veut montrer son action que pour les acteurs extérieurs, et donc les investisseurs (particulier ou professionnels) : regardez ma ville comme elle est belle, attractive, plein de vitalité avec tous ces chantiers : la Gare SNCF, plaine de Baud, la Courrouze, et bientôt l'Avenue Janvier qui, du coup, devient la véritable entrée de la ville... Venez !

Pendant ce temps-là, pour ceux qui y sont déjà, c'est pas jojo… et notamment pour nous ici-même...

Où est le budget pour animer un peu la Place ? Déjà dilapidé ou simplement pas reconduit… Où sont les petits concerts, les nouvelles fresques murales, les animations qui devait attirer un peu le chaland ? Et simplement l'information pour les riverains... Bon, il y a bien quelques trucs dans le cadre des Tombées de la Nuit... mais c'était un peu partout en ville... Pour la Fête de la Musique, du monde certes, mais un son dégueulasse... Puis, rien... Si, la canicule, puis la pluie, qui dure...




Il y a quand même de bonnes nouvelles !


Les commerces tiennent la marée. Le nouveau Saint-Germain cartonne avec ses midinettes digne d'un concours de Miss France et ces barbus tatoués qui donnent du style au lieu... ça change de l'ancien... même si cela a apporté un brouhaha dès le soir venu... Perso, je préfère le calme pour l'apéro... et poser mon cul autour d'une table avec de pôtes sans avoir à élever la voix pour me faire entendre... La Chat Puccino, le bar à chats, issu d'un budget participatif, cartonne bien aussi (et on peut y adopter des chats abandonnés, ce qui est quand même pas mal !)... Tant mieux, et c'est plus calme : y'a pas de terrasse ;-)) Hicham, le réparateur RPS de la rue des Francs Bourgeois a trouvé sa clientèle : faut dire qu'il est cool et qu'il connaît son taf, style... Mac Gyver !

Pour le nouveau salon de coiffure Camille Albane, cela n'aura duré que quelques mois (le salon s'est déporté dans le bas de la Place des Lices, et n'a pas pu rivaliser avec son concurrent historique !). A côté, une nouvelle enseigne, elle aussi bien sympathique : La Boutique du Panda, qui porte bien son nom, propose plein choses pour égayer votre chez-soi. A côté, les restaurants survivent et là, en été, le soleil fait la différence pour le chiffre d'affaire... Rue du Vau Saint-Germain, la barbier n'a pas fait long feux (c'était louche d'après ce que j'ai compris... mais c'est pas trop grave, y'en a un autre à 30 mètres sur la place de Coëtquen...) et le Royal Kebab, pareil... Mais ça va rouvrir ! Juste à côté, c'est un vendeur de hamburgers qui vient d'ouvrir en juin dernier : le Beeper Burger... Et c'est pas mal ! En tout cas, pour les gourmands, y'a de quoi faire... et pour tous les budgets !

Autre bonne nouvelle aussi ! Là, c'est de l'autre côté de la Vilaine que ça se passe, après la passerelle, quai Émile Zola... Une nouvelle librairie va ouvrir ses portes à la place de l'ancienne agence de voyage : La Nuit de Temps ! Une librairie qui ouvre, même à Rennes, c'est rare et à noter ! Et rien que le nom, issu du célèbre roman de Barjavel, annonce la couleur ! Là, ce n'est pas Eléa et Païkan qui vous attendent, mais Ayla et Solveig… ce qui laisse tout aussi rêveur ! Ouverture le 1er août !


La promo est en cours pour la « La Nuit de Temps »... Photo Erwan Corre


Et pendant ce temps-là...


Et pendant ce temps-là, c'est l'été à Rennes, comme partout d'ailleurs... mais parfois, ici, la magie apparaît comme lors de de ce beau soir de juillet, où la douce Vilaine fraye son chemin dans la ville redevenue calme... et sous le regard de Jupiter qui brille de mille feux...


Si si, le point brillant au gauche au-dessus du Musée des Beaux-arts... c'est Jupiter ! Photo Erwan Corre

Plus d'infos :
Les travaux du métro - Panoramiques (06) - Août 2015
Les travaux du métro - Panoramiques (05) - Mai 2015
Les travaux du métro - Panoramiques (04) - Août 2014
Les travaux du métro - Panoramiques (03) - Mai 2014
Les travaux du métro - Panoramiques (02) - Avril 2014
Les travaux du métro - Panoramiques (01) - Mars 2014
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Germain_métro_rennais
Le site de Rennes Métropole