samedi 24 mai 2014

Un article dans le Ouest-France sur la Place Saint-Germain !

Les terrasses de la discorde place Saint-Germain


Les commerçants de place Saint-Germain refusent de payer leur droit de terrasses...


Article du Ouest-France de ce jour, samedi 24 mai 2014...

Et donc, no comment...



sdfs
Yannick Alix, bistrotier, Emmanuelle Sinon, restauratrice, Tanguy Rio, patron d'une auto-écoleune
et Julie Simon sont excédés - Photo D.R.

La polémique


"Comment on se sent ? Comme des sacrifiés ! Finalement on ne représente pas grand-chose par rapport au pouvoir de la Ville", assure Emmanuelle Sinon. Avec sœur, elle tient, depuis sept ans, une crêperie place Saint-Germain. "L'année dernière, avec les travaux d'enfouissement des réseaux, on a perdu environ 30% de notre chiffre d'affaire. Cette année, c'est pareil avec le chantier du métro."

Mais, ce qui la met hors d'elle, ainsi que les quatre autres commerçants de la place qui disposent de terrasses, c'est d'avoir reçu l'arrêté stipulant les conditions d'occupation de la voirie. Le document indique aussi la somme à payer pour leurs terrasses.

"Paye et tais-toi"


"Pour notre crêperie, on nous réclame 579,60 €." Une somme qui se monte à 786,60 € pour Yannick Alix, bistrotier sur la même place. "Pourquoi payer pour des terrasses qui n'attirent pas les clients ? Les travaux du métro ne s'arrêtent même pas le midi. Nos clients vont ailleurs !"

L'année dernière, les commerçants avaient refusé de payer ce droit de terrasse. "On aviateur plusieurs réunions avec des élus ainsi qu'avec l'ancien maire Daniel Delaveau, rappelle Julie Simon. On nous a expliqué qu'ils comprenaient notre situation, qu'ils tiendrait compte de nos difficultés liées aux travaux mais aussi à la crise… Finalement, c'était que des mots."

Les commerçants avaient ensuite reçu leur taxe de terrasse. "On a pas payé.Du moins au début. On a eu un, deux, puis trois rappels. Au bout du compte, ils nous ont menacé de nous retirer nos droits de terrasse si on ne payait pas. On a dû céder." D'où le sentiment de ne pas être entendu. "Le seul geste de la Ville a été une réduction de 50 €". Les commerçants préfèrent en rire.

Rebelote cette année. "On a décidé une nouvelle fois, collectivement, de ne pas payer. Mais est-ce que l'on a vraiment le choix ? C'est « Paye et tais-toi » ", prédit Julie Simon.

Ils sont d'autant plus amers que le travaux ne sont pas prêts d'être finis. "Ce n'est pas un chantier de quelques mois, mais de plusieurs années. Heureusement, on a fini de payer notre restaurant, poursuit Emmanuelle Sinon. On arrive à faire face. Mais si ce n'était pas le cas, on devait mettre la clé sous la porte. Regardez aussi les commerces de la rue du Vau-Saint-Germain."

Au cas par cas


A ce problème se rajoute celui du stationnement. "Là encore, on nous avait promis une certaine indulgence de la police municipale, explique Tanguy Rio, patron d'une auto-école sur la place. Les places de livraisons sont occupées par les camions du chantier et on se fait verbaliser lorsqu'on reste stationné, même quelques minutes en double file."

Quant au coiffeur, il a le droit, tous les jours, au ballet des camions à béton devant son commerce. Cerise sur le gâteau, ils viennent d'apprendre que le chantier du métro continuera aussi les samedis, "pour rattraper le retard".

Pour Marc Hervé, maire adjoint au commerce, "Nathalie Appéré, maire de Rennes, tient à rencontrer ces commerçants pour discuter de leurs problèmes comme elle l'a fait récemment avec ceux de la rue de Saint-Malo." Quant à l'exonération de la taxe de terrasses : "Toute occupation de la voirie est soumise à une taxe. On ne peut pas prendre une mesure générale d'exonération. Chaque cas doit être étudié."


Ouest-France

Samuel NOHRA
Article en page "Rennes" du 24 mai 2014


NB : Malheureusement, cet article n'était pas non plus disponible en accès gratuit sur le site officiel de grand journal, je ne peux donc pas faire de renvoi...

> Lire la version papier...


Articles connexes :
C'est la crise dans le quartier (01) : la rue du Vau Saint-Germain...
C'est la crise dans le quartier (02) : autour de la place Saint-Germain...
C'est la crise dans la quartier (03) : Article dans le Mensuel de Rennes de septembre 2014
C'est la reprise dans la quartier (01) : autour de la place Saint-Germain...
Article du Ouest-France : "Les terrasses de la discorde place Saint-Germain"
"Ce qu'enregistrent les micros sur Place", des nuisances insupportables...
Les artistes sont les bienvenus sur la place Saint-Germain...
Plus d'infos :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Germain_métro_rennais
Le site de Rennes Métropole

vendredi 23 mai 2014

Un championnat du Monde Place Saint-Germain !


Mondial de Billes - Rennes - 2006


Oui, le Mondial de Billes s'est tenu Place Saint-Germain en Juillet 2006 !


C'est avec étonnement que je vis arriver un matin des camions-bennes sur la Place venus décharger des tonnes de sable après que le parking soit débarrassé des voitures en stationnement...


Quésako ?



Le Mondial de Billes - Rennes - 2006


Logo Mondial de Billes
Des barrières furent installées pour clôturer le lieu et je vis des personnes commencer à aménager le site pour en faire... un vaste terrain de jeu de billes !

Le championnat s'est tenu les 8-9 juillet 2006 sous mes fenêtres et c'est avec joie que je pu voir des petits et des moins jeunes s'extasier sur les parcours qui avait été aménagés par les meilleurs spécialistes mondiaux en la matière et sur la  concentration et la dextérité des compétiteurs lors des épreuves où personne ne se faisait de cadeaux...

Impressionnant !

En tout cas, une bonne idée et une réussite pour les organisateurs et la municipalité qui pu alors rajouter un championnat du Monde - sans grandes dépenses - à son palmarès sportif...

Bravo et merci !



Dans la presse...


Qui n'a pas joué à Anquetil ou Hinault sur les plages bretonnes ? Les virages à épingle tracés dans le sable et les coureurs cyclistes en plastique levant rageusement le poing... Depuis 1981, il existe un tournoi international baptisé le Mondial billes organisé en étapes. Une d'entre elles se déroulera à Rennes le samedi 8 juillet avec finale le 9.

Tout le monde peut tenter sa chance. Trois sites seront installés : à Villejean, rue de Bourgogne devant la maison de quartier ; à Maurepas sur le parking du Gros-Chêne; dans le Centre, place St-Germain.

Les épreuves se dérouleront de 14h à 22h.

Inscriptions sur place.

Ouest-France

Le Rennais n° 375 - Juin 2006


Quelques photos...


Place Saint-Germain - 9 juillet 2006 - Photo Erwan Corre


Place Saint-Germain - 9 juillet 2006 - Photo Erwan Corre


Le site officiel :
www.mondialbilles.com


mercredi 21 mai 2014

Chantier du métro... L'opposition municipale attaque enfin !

Commerçants et riverains : quelles solutions pour soulager leur peine ?


On espère que des solutions seront trouvées...


La place Saint-Anne a de nouveau les honneurs de la presse...

On reparle ce mardi 20 mai dans un article de Ouest-France des désagrément générés par les travaux en cours et - il était temps ! - Bruno Chavanat, opposant historique à la majorité municipale, prend enfin la défense des commerçant et riverains impactés par les chamboulements en cours et attaque la Mairie sur son inertie...


Commerces et travaux : quelles solutions ?


Conseil municipal. L'opposition a une nouvelle fois attaqué la majorité, hier, sur les travaux place Saint-Anne et les conséquences pour les commerçants. La maire va les rencontrer rue de Saint-Malo mercredi.

La campagne municipale n'est vraisemblablement pas terminée. L'UDI Bruno Chavanat, porte-parole du groupe d'opposition du centre et de la droite, a attaqué, hier, en conseil municipal la majorité sur les travaux en centre-ville.

Il a pris, pour exemple, les travaux du métro et du futur centre de congrès place Saint-Anne qui pénalise les commerçants. Notamment ceux de la rue de Saint-Malo : "Ces commerçants souffrent et la ville reste inerte. D'ailleurs, il est assez incroyable que près de deux ans après le début des travaux, on en soit encore à se demander comment améliorer la signalétique."

"Frais de justice"

Bruno Chavanat s'est aussi demandé pourquoi "la Ville continue de conseiller aux commerçants ou riverains qui veulent avoir une juste réparation de faire valoir leurs droits devant la justice. Est-il normal de leur imposer des frais de procédures ?".

Sébastien Sémeril, premier adjoint, s'est dit conscient "des difficultés économiques engendrées par les travaux". L'élu de quartier est présent et d'ailleurs, mercredi matin, la maire va rencontrer les commerçants de la rue de Saint-Malo.

La maire, Nathalie Appéré, a rappelé que "ces chantiers étaient porteurs d'un avenir. Nous sommes conscients que la période des travaux est parfois critique".

Sur la place Saint-Michel, elle a répondu à Bruno Chavanat : "Je ne peux pas vous laisser insinuer que nous avons été inactifs. Nous avons pris nos responsabilités. Ce dossier continue à avancer. Nous allions bientôt présenter le projet retenu. La Place Saint-Michel reste une plaie dans notre centre-ville".

Ouest-France

Vincent JARNIGON
Article en page "Rennes" du 19 mai 2014



Et effectivement, la maire a fait la tournée des popottes ce matin avec quelques conseillers... Et pour la Place Saint-Germain, c'est trop loin de la Mairie ?

Et l'on se souvient de son slogan de campagne « Rennes, créative et solidaire ». Pour nous, je me demande bien de quelle solidarité il s'agit... Malheureusement le site "www.nathalie-appere.fr" a été totalement effacé, et on ne peut donc pas y retrouver les meilleurs morceaux choisis...

Pour infos complémentaires, voici un extrait du mail de la SEMTCAR a propos de la signalétique dont je leur parlais aussi dans notre cas : "- Pour ce qui est de la signalétique « accès piétons » au bout de la rue des Francs Bourgeois, nous prenons contact avec l’entreprise aujourd’hui pour qu’un fléchage soit mis en place sur la palissade cette semaine." (Mail du 19 mai 2014).

Bref, tout cela se passe de commentaire...

NB : malheureusement, cet article n'a pas été diffusé sur la version électronique du Ouest-France, je ne peux donc pas faire de renvoi... Étonnant quand même...



Les choses continuent...


L'opposition s'inquiète pour les commerces - Ouest-France 28 Juin 2014

NB : malheureusement, cet article aussi n'a pas été diffusé sur la version électronique du Ouest-France, je ne peux donc pas faire de renvoi...


Le tribunal administratif ?


Surtout, on constate que la Ville de Rennes ne se sent pas très impliquée dans les conséquences concrètes que ces travaux impliquent pour les commerçants comme le rappelle fort justement un article du Ouest-France daté du 10 décembre 2014, où il est fait mention du cas exemplaire du restaurant Shogun sur le mail Mitterrand. Je cite :

"la ville ne met pas en place de fonds spécial.
En matière de travaux publics, il appartient aux commerçants
de faire valoir leurs droits au tribunal administratif."

Voilà, au moins c'est dit et c'est clair... Et après on nous parle de solidarité lors des élections !?

Article de Ouest-France - Pages "Rennes" - 10 décembre 2014


Plus d'infos :
C'est la crise dans la quartier (01)
C'est la crise dans la quartier (02)
C'est la crise dans la quartier (03) : Article dans le Mensuel de Rennes de septembre 2014
C'est la reprise dans la quartier (01) : autour de la place Saint-Germain...
Article du Ouest-France : "Les terrasses de la discorde place Saint-Germain"
Chantier du métro... L'opposition municipale attaque enfin !

"Dans le centre-ville de Rennes, des boutiques à la peine" - Ouest-France - 12/05/2015

Le chantier du métro... même le samedi !

Station Saint-Germain - Pasteur


Dorénavant, il y aura donc aussi des travaux le samedi...


La première phase du chantier du métro sur la Place Saint-Germain a pris du retard : casse de machines et diagnostic de la nature du sol mal effectué... Le chantier devrait désormais se terminer... en juin/juillet... avec deux mois de retard sur le planning !

Bref, c'est la crise !

Place Saint-Germain, un samedi... Photo Erwan Corre


Message de la SEMTCAR - Mardi 20 Mai - 19:26

Bonsoir,

Le chantier de parois moulées va se poursuivre jusqu'à fin juin/début juillet. Les silos et la centrale de traitement seront alors démontés pour céder la place à la phase de fouilles archéologiques.

Pour tenir cette échéance, les entreprises nous font savoir qu'elles vont devoir désormais travailler le samedi, dès le 24 mai prochain, la forte hétérogénéité du sol retardant les cadences prévues.

Le chantier sera également en activité le jeudi 29 mai.


Une lettre d'information sera distribuée dès que possible dans les boites aux lettres des riverains.

Soyez sûrs que nous mettons tout en œuvre pour limiter au maximum l'impact de ces travaux et que nous restons à votre disposition.

Maryse LAROZE
Direction de la Communication



Et bientôt le dimanche tant qu'à faire ?


Évidemment, je ne laisse pas passer... Je prends ma plume et demande à la Mairie d'intervenir pour annuler cette décision incompréhensible pour les habitants du quartier qui vont devoir subir maintenant le vacarme le samedi... et les jours fériés !


Mail envoyé le jeudi 22 Mai à la maire et à l'élu du quartier :

Bonjour Madame Appéré et M. le Bougeant,

C'est avec surprise que nous avons appris hier par un mail de la SEMTCAR qu'à la suite des retards pris sur le chantier du métro Place Saint-Germain, les travaux auront dorénavant lieu les samedis et même les jours fériés (notamment le 29 mai).

Je vous demande solennellement et fermement d'annuler cette décision qui me semble injustifiée et injuste et, surtout, qui n'a pas été négociée avec nous les riverains les premiers concernés.

Les riverains et commerçants de la place sont déjà suffisamment impactés par les bruits et les mouvement des camions en semaine pour en rajouter le samedi d'autant plus que c'est le jour où les commerçants peuvent espérer rattraper la baisse de leur chiffre d'affaire hebdomadaire et les habitants de se reposer de leur semaine de travail (et je ne parle même pas des personnes âgées et des handicapés qui n'ont d'autres choix que de rester chez eux).

Il est aberrant de constater que ce sont eux qui doivent subir les manquements des géologues qui ont mal expertisés les sols et des chefs de chantier qui n'ont pas de pièces de rechange pour réparer leur principale machine de forage.

Je ne comprend pas que vous privilégiez les intérêts d'une entreprise privée - et des responsables du chantier qui sont directement intéressés par le respect du planning - face à ceux des habitants qui vous devez représenter, soutenir et défendre.

Je constate aussi que le plus judicieux aurait été de décaler le commencement des fouilles de l'INRAP pour permettre la suite du chantier les jours de semaine : quelqu'un a-t-il proposé cette option ? Sachant qu'une semaine de plus pour la première phase de ce chantier n'est rien face à sept samedis de vacarme en plus.

D'autant plus que la zone à étudier - prévue sur cinq mois - ne semble pas si prometteuse qu'il y paraît : les historiens savent que le ville ancienne (antérieure au niveau qu'a révélé les premières fouilles préventives de 2011) s'est principalement étendue au nord-est et au nord-ouest de la cité gallo-romaine. Quant à des trouvailles plus anciennes encore, la nature du terrain et le cours changeant de la Vilaine ne laissent que peut d'espoir d'y trouver grand-chose.

Madame Appéré, Monsieur Le Bougeant, je ne doute pas que vous allez faire le bon choix et imposer aux chefs du chantier de renoncer à leur décision (cf. le mail ci-dessous : "les entreprises nous font savoir...") et qu'enfin vous prendrez en compte une demande qui ne remettra pas en cause le bon déroulement de ce chantier pour lequel nous n'avons qu'un seule attitude à tenir : subir.

Merci de votre écoute et de votre intérêt pour cette demande qui en tout état cause de nuira pas beaucoup à la réalisation de ce beau projet pour la Place Saint-Germain.

Cordialement

Erwan Corre



Et évidemment, je mets tout le Conseil municipal en copie, l'opposition, la presse et les voisins pour les tenir informé...

N'hésitez pas non plus à nous envoyer un petit message de soutien via ce blog...


Vendredi 23 Mai


C'est bizarre, j'ai comme un pressentiment...

J'ai comme l'impression que ni Monsieur Le Bougeant et encore moins Madame Appéré ne vont répondre à mon message... et encore moins aller dans mon sens en annulant la décision de faire tourner le chantier du métro le samedi et les jours fériés...

On verra bien...

Par contre, la presse a réagi ! Et je suis cité dans le 20Minutes d'aujourd'hui... Et le 20minutes, ça fait un sacré nombre de gens qui le lisent dans le métro... Cool, et Lol !




Le samedi, les travaux sont permis


Après les commerçants de la rue de Saint-Malo, c'est au tour des riverains de la place Saint-Germain de se plaindre des nuisances du chantier de la ligne B du métro. Les habitants du quartier viennent d'apprendre qu'en raison du retard pris dans le chantier, les travaux seront également menés le samedi et les jours fériés.

« Les riverains et commerçants de la place sont déjà suffisamment impactés par les bruits et les mouvement des camions en semaine », dénonce l'un des habitants dans un courrier adressé aux élus. « Nous avons conscience que les habitants subissent déjà les nuisances. Mais nous devons respecter nos délais. Nous n'avons pas le choix », répond Thierry Courau, membre de la Semtcar, société d'économie mixte qui gère le chantier de la ligne B. Suivront cinq mois de fouilles en juillet.

W C. A.


Article de 20 minutes du 23 mai 2014



Merci à 20Minutes !

Télécharger l'article en PDF ou en image

NB : et j'adore le "Nous n'avons pas le choix » de Monsieur Courau... C'est qui ce "NOUS" ?

Par contre, j'adore moins le fait que Monsieur Thierry Courau trouve le temps de répondre à la question du journaliste mais pas à mon courrier : un mépris qui ne se dissimule même plus... Il est vrai qu'il est le responsable de la communication de la SEMTCAR, et qu'il est là pour défendre ses intérêts :

la com', c'est pour les autres...


Samedi 23 Mai


Le chantier a commencé à 8h02...

Les moteurs des machines hurlent sans interruption depuis : c'est insupportable...
Il faut savoir que le chantier sur la Place Saint-Germain n'est pas le seul à être victime de retards àla suite d'une mauvaise expertise des sols. C'est aussi le cas du chantier de la station de Cleunay qui a vu la plage horaire des travaux s'étendre les journées du samedi aussi...


Plus d'infos :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Germain_métro_rennais
Le site de Rennes Métropole


vendredi 16 mai 2014

Les travaux du métro... Rue de Saint-Malo

"Du rififi rue de Saint-Malo"

Les commerçants du quartier ne sont pas contents


Oui, les travaux de la ligne B du métro, c'est aussi 14 autres stations à construire...

Un peu plus au nord dans le centre-ville, c'est la fameuse rue de Saint-Malo qui est aussi impactée... Sauf que là, la contestation est un peu mieux organisée que sur la Place saint-Germain...



Article de 20 minutes du 16 mai 2014

Patrice Croquet  « ne veut pas laisser mourir la rue de Saint-Malo » - Photo J. Gicquel / APEI / 20 Minutes
Urbanisme - Les commerçants sont excédés par les travaux à Sainte-Anne

A chaque période de travaux ses mécontents. Cette fois, c'est l'association des commerçants et amis de la rue de Saint-Malo qui s'en prend à la municipalité rennaise. En cause, les chantiers du centre des congrès et de la seconde ligne de métro qui défigurent actuellement les abords de la place Sainte-Anne. L'association se plaint surtout d'un manque de signalétique, l'accès à la rue depuis la place se faisant par un étroit couloir coincé entre l'église Saint-Aubin et les palissades des travaux. « Plus personne ne passe dans la rue », indique Patrice Croquet. Le président de l'association et patron du bar La Trinquette évoque « une baisse du chiffre d'affaires de 40 % pour certains commerces, et notamment ceux de jour ».
Des aménagements prévus

Consciente de l'impact commercial des travaux, la municipalité évoque « la conjonction de deux gros chantiers avec une emprise qui est actuellement à son maximum », selon Didier Le Bougeant, élu du quartier Centre. Pour apaiser la colère des commerçants, des panneaux de jalonnement piétonnier seront ainsi installés dans les prochains jours sur les palissades. Un panneau d'information doit également être posé d'ici au mois de juin.



Et l'on se rend compte là aussi que la Municipalité n'a pas anticipé toutes les implications de ces chantiers hors-normes pour les riverains... et pour le chaland...

Et, comme toujours en France, il faut grogner pour se faire entendre...

Lire l'article en ligne :
www.20minutes.fr/rennes/rififi-rue-saint-malo


Puis, 6 mois plus tard...


On ne peut pas dire que la situation s'est améliorée pour les commerçants de la Rue Saint-Malo...

C'est même pire...

Article de Ouest-France - 27 novembre 2014

Rennes - Rue de Saint-Malo, coup de sang des commerçants


Les travaux du métro et du centre des Congrès vont bon train. Pendant ce temps-là, les commerçants souffrent et expriment leur ras-le-bol. La Mairie tente de calmer le jeu.



Rennes - Rue de Saint-Malo, coup de sang des commerçants


On appréciera la remarque de Monsieur Hervé qui semble à peine avoir découvert les problèmes générés par les différents chantier en cours... près d'un an après leurs lancements... Il va y avoir non pas des efforts mais une volonté d'en faire...

"Le problème, c'est que tout ne peut être fait du jour au lendemain. Mais nous allons nous efforcer d'accélérer le tempo..."

Comme si tout cela ne pouvait être prévu dès le départ, comme on a pu le constater pour la Place Saint-Germain...


Plus d'infos :
C'est la crise dans la quartier (01)
C'est la crise dans la quartier (02)
C'est la crise dans la quartier (03) : Article dans le Mensuel de Rennes de septembre 2014


vendredi 9 mai 2014

Les commerces restent ouverts pendant les travaux... (01)

Les commerces du quartier, aujourd'hui :


"Rose Blanche"


Heureusement, la vie dans le quartier se maintient et de nombreuses boutiques et commerces restent ouverts pendant les travaux... Petite revue des acteurs en place... et on commence par la boutique "Rose Blanche" rue des Francs Bourgeois...

"Vos commerces et services restent ouverts durant les travaux" - Mai 2014 - Photo Erwan Corre


"Rose Blanche"


Dépôt Vente Enfants

  • Vêtements de marque enfants de  0 à 14 ans
  • Accessoires de puériculture
  • Vêtements de grossesses
  • Jeux, jouets d'éveil et livres

"Rose Blanche" - 3, rue des Francs-Bourgeois - Mai 2014 - Photo Erwan Corre

C'est une boutique bien sympathique que l'on découvre dans la rue des Francs-Bourgeois juste avant d'arriver sur la Place saint-Germain.

Catherine vous accueille dans un espace rempli de bonnes affaires notamment pour les enfants...

Même si la clientèle de cette boutique est majoritairement féminine, les messieurs (et papas !) pourront sûrement y trouver quelque chose qu'ils ne pourront s'empêcher de ramener au foyer.

Les prix sont en général 40% moins chers que le neuf et le stock se renouvelle constamment !

On trouve de tout et les prix des différents articles s'échelonnent de 0,70 à 30€ ! 

Une bonne chose, non !?


"Rose Blanche"

Ouvert :
  • du mardi au vendredi de 12h à 19h
  • Le samedi de 14h à 19h
3, des Francs-Bourgeois
Téléphone : 02.99.79.67.14




Erratum


Bon, manque de chance, les responsables de la communication ont fait une boulette lors de la rédaction de leurs panneaux d'informations "Vos commerces et services restent ouverts durant les travaux"...

Eh oui, il est noté à cet emplacement "Lily-Rosa", alors que la boutique ne s'appelle plus comme cela... depuis 7 ans !

Malheureusement, il y a eu une erreur dans la rédaction du panneau d'information... Photo Erwan Corre


mercredi 7 mai 2014

Les travaux du métro... en 3D !

En exclu Lulu !


Une idée générale de la première phase des travaux


Bon, en fait, il s'agit de l'un des projets proposés par l'un des compétiteurs pour remporter le marché de la construction de la Station Saint-Germain pour la ligne B du métro.

Même si ce projet diffère quelque peu avec le projet définitif, cette modélisation reste fidèle à la réalité, et notamment pour les premières phases du chantier (emprise, coffrage principal,...). On remarquera cependant que sur cette esquisse, la sortie nord de la station est plus en retrait par rapport à sa position définitive au pied de l'Eglise Saint-Germain. On note aussi que l'îlot "Chat qui Pêche" est encore compris dans le projet d'ensemble.

Et l'on réalise l'ampleur de la tâche.

"Cette animation à été réalisée en janvier 2013 pour accompagner l'offre du groupement Demathieux & Bard, W&F, Bam, Cardinal et ETPO pour la ligne B du métro de Rennes. Cependant cette offre ayant été remportée par Vinci, mon client n'a pas jugé utile de réaliser les mises à jour du projet. Par ailleurs, le phasage et les méthodes constructives présentées dans cette animation ne sont pas nécessairement celles employées par Vinci."
Merci et bravo à Clément Ver Eecke pour cette belle réalisation

https://vimeo.com/59062671


Malheureusement, cette cinématique du projet n'est plus accessible... Dommage ! (10/04/2015).

Plus d'infos sur la page :
http://3d.clement-vereecke.com/realisations/rennes-saint-germain.html
La vidéo sur Vimeo :
http://vimeo.com/59062671



Station de métro de Saint-Germain à Rennes, site des travaux

Images de Clément Ver Eecke


Image  de Clément Ver Eecke
Emprise du chantier de la station Saint-Germain dans le contexte - Début des travaux Janvier 2014


Image  de Clément Ver Eecke
Les parois moulées et les murettes-guides sont en place - Phase 1 terminée en Juillet 2014


Image  de Clément Ver Eecke
Terrassement et butonnage de la station. Les fouilles archéologiques ont déjà eu lieu.


Image  de Clément Ver Eecke
La dalle de couverture est en place et l'emprise de chantier est réduite afin de restituer la place au public


Plus d'infos :
Sur le site de Rennes Métropole
La page dédiée à la Station Saint-Germain
La PDF à télécharger sur la Station Saint-Germain
L'article de Wikipedia : Le métro de la place Saint Germain de Rennes


jeudi 1 mai 2014

C'est la crise dans le quartier (02)

Rennes aussi connaît la crise... La suite...


Malgré son dynamisme et la croissance économique et démographique forte que la capitale bretonne connaît aujourd'hui, et à juste raison, la crise économique sévit comme partout ailleurs... Les commerces du centre villes sont les premiers à subir cette baisse d'activité qui semble ne plus finir.

Dans le quartier, c'est l'hécatombe... Petit balade pour constater les dégâts...


(Malheureusement, cette liste dressée le 1er mai 2014 n'est pas exhaustive...)


Balade depuis l'avenue Janvier, le Musée des Beaux-arts, direction la Place Saint-Germain...


LE DAHLIA NOIR (Bar)
18, quai Emile Zola


LE DAHLIA NOIR - 18, quai Emile Zola - 35000 Rennes
Le Dahlia Noir
Les amoureux du polar, sous sa forme littéraire et cinématographique, mais aussi ceux qui aiment boire des coups en bonne compagnie seront heureux d'apprendre la naissance du Dahlia Noir : café-bar mais aussi lieu culturel qui accueillera des expositions, des concerts, des conférences et autres animations. Venez trinquer, discuter et partager autour d'un verre.
Calibre 35 y établira ses quartiers !
Il n'était pas facile de prendre de relais de La Vie Enchantié - fermé en octobre 2012 - qui avait marqué les esprits dans le quartier. Le troquet aura tenu à peine 1 an et demi... Pourtant, l'endroit est vraiment super et le printemps, le soleil y est généreux sur la terrasse !


FERMÉ EN FÉVRIER 2014



OFFICE DES LOCATAIRES (Agence immobilière)
16, quai Emile Zola


 OFFICE DES LOCATAIRES - 16, quai Emile Zola - 35000 Rennes
Office des locataires
Il faut remarquer que ce côté-ci de la Vilaine est un quartier où les agences immobilière pullulent... Cette agence immobilière d'échange d'annonce de particulier à particulier a duré un bon moment à cet emplacement, souvent servies par deux jeunes secrétaires très gentilles. Il était marqué que les annonces étaient mises à jour très régulièrement. Il semble que cette agence ait suscité quelques polémiques et sa disparition n'a pas fait beaucoup de malheureux dans le quartier... Une agence concurrente "De particulier à particulier" située de l'autre côté des quais - au 11 quai Chateaubriand - avait elle aussi disparue en 2013...

FERMÉ EN NOVEMBRE 2013



XTREM'VENT (Boutique de cerf-volants)
8, quai Emile Zola
- 2, quai Emile Zola

XTREM'VENT - 2, quai Emile Zola - 35000 Rennes
Xtrem'Vent
Cette boutique spécialisée en cerf-volants - de toutes les tailles et de toutes les formes - et en articles de jonglerie. Une superbe petite échoppe où l'on crée, vend et répare des cerf-volant et d'autres engins parfois étranges... Le vendeur avait pris l'habitude de poser des petites éoliennes miniatures multicolores sur les rambardes de la passerelle pour piétons qui se trouve en face... Heureusement, la boutique n'a fait que se déplacer un peu plus haut vers la République : XTremVent, une référence sur la place de Rennes...


FERMÉ ET DEPLACÉ EN AVRIL 2014



VILMER (Boutique de vêtements de qualité)

4, quai Emile Zola

VILMER - 4, quai Emile Zola
Vilmer
Cette belle boutique, où j'avoue n'être jamais entrée, était l'une des enseignes phares de cette partie des quais.... La large vitrine permettait de belles mises en scène de mannequins comme dans l'ancien temps... Un peu old-fashion la boutique a peu à peu perdu sa clientèle traditionnelle et le flux des clients s'est finalement détourné vers la rue Maréchal Joffre qui a connu ces dernière années un véritable renouveau et notamment grâce à l'ouverture de boutiques de fringues, de marque ou indépendantes. La boutique a été complètement rénovée début 2014... mais reste désespérément vide depuis...

FERMÉ EN 2013


On revient sur nos pas et on traverse la Vilaine par la passerelle...


LE CHAT QUI PÊCHE (Bar)
2, quai Chateaubriand

LE CHAT QUI PÊCHE - 2, quai Chateaubriand - 35000 Renne
Le Chat qui pêche
Ce bar mythique a fait pendant quelques années (2005-12) la belle réputation de la Place Saint-Germain et du quai Chateaubriand... Gille, Carole, et les autres serveuses de ce troquet sympathique qui ne payait pas de mine comme ça, et où jeunes et moins jeunes se mêlaient sans soucis, avaient réussi à faire de cet estaminet l'un des plus vivants du coin... On y mangeait bien et, luxe suprême, il y avait même des concerts ! Sa fermeture a marqué la fin d'une époque et le début des travaux qui vont bouleverser complètement la physionomie du quartier...


FERMÉ EN 2012 ET RASÉ FIN 2013



HARMONIA MUNDI (Disquaire)
3, rue Jean Jaurès

HARMONIA MUNDI -3, rue Jean Jaurès - 35000 Rennes
Harmonia Mundi
"Quel large choix de Cd, de vendeurs passionnés qui sauront très bien vous renseignés même si vous n'êtes pas sur de votre choix..." Un monument a fermé ses portes en 2013... Une pancarte indique encore malicieusement : "Fermeture pour congés annuels"... On connaît les soucis de ce producteur/distributeur indépendant qui a été frappé de plein fouet par la crise et la baisse des ventes de la musique depuis l'avènement de sa dématérialisation... J'avoue avoir découvert sur le tard ce temple de la musique et d'y avoir acheter des perles introuvables ailleurs. Depuis presque un an maintenant, le boutique est figée dans l'attente de... on ne sait trop quoi... Et je rage de voir tous ces CDs, encore dans leurs bacs, à pourrir sur place...

FERMÉ EN SEPTEMBRE 2013



ARYZONA CUIR (Boutique de vêtements en cuir)
5, rue Jean Jaurès


ARYZONA CUIR - 5, rue Jean Jaurès - 35000 Rennes
Aryzona Cuir
"Fraîchement installée dans une rue élégante de Rennes, Aryzona Cuir vous propose une sélection des meilleurs blousons cuirs, hommes et femmes, ainsi que des pantalons, vestes et accessoires. Chaque pièce a été sélectionnée par de véritables professionnels du cuir, venez découvrir une élégante manière de vous démarquer tout en vous faisant plaisir... Vous aimez le cuir ! Un vrai cuir souple de l'agneau, du buffle, du vintage de qualité qui sait mettre en valeur votre look. Une seule adresse à Rennes ! " Malgré une collection de vêtements et d'accessoires en cuir de très bonne qualité, la boutique n'a pas pu se maintenir dans cette rue pourtant assez passante...

FERMÉ JANVIER 2014


On remonte vers la Place de Coëtquen, et sa fameuse fontaine...


Ici, ça fait déjà un moment que c'est la misère... Pourtant, nous sommes à 50 mètres de la Place de la Mairie... Le PMU et la boulangerie ont fermé leurs portes il y a déjà plusieurs années. Et le prix démentielle des loyers proposés aux possible acquéreurs en ont découragé plus d'un...


BAR DE L'EQUIPE (Bar - PMU)
20, rue de la Baudrairie
BAR DE L'EQUIPE - 20, rue de la Baudrairie - 35000 Rennes
Bar de l'équipe
Un bar PMU qui porte bien son nom, discret mais efficace, avec des petits vieux qui déguste leur blanc au petit matin, et des turfistes passionnés et très sympathiques... Qui s'en souvient ? Pourtant, ce n'était pas le seul du quartier, et sa disparition, il y a maintenant plus de 4 ans, n'a pas changé les habitudes de la plupart des voisins... Pourtant, c'est en voyant ce genre de petit troquet disparaître que je me dis que la ville s'éteint peu à peu pour ces petites gens qui peuplent pourtant encore ce petit coin tranquille du centre-ville de Rennes. La devanture est en l'état depuis des années malgré les lourds travaux qui ont été effectués dans les étages de cette maison datant du XVIIIe...

FERMÉ EN 2010



CHAUOU (Boulangerie/Patisserie)
18, rue de la Baudrairie
CHAUOU - 18, rue de la Baudrairie - 35000 Rennes
Boulangerie Chauou
Cette petite boulangerie au nom si exotique me manque aussi... Normal, elle se trouvait sur mon chemin pour aller au travail, c'était bien pratique !... Je me souviens des vendeuses toujours charmantes et attentionnées... Qui s'en souvient ?Beaucoup de voisins et on se demande encore pourquoi elle a fermé. Des problèmes de machines plus aux normes et que l'on ne peut remplacer... Depuis, rien n'est venu changer les choses et on se demande bien une boulangerie rouvrira vraiment sur la place de Coëtquen...

FERMÉ EN 2011


On redescendant la rue du Vau Saint-Germain, on arrive sur la Place...


Ici, nous sommes à 100 mètres de la Place de la Mairie... L'îlot "Chat qui Pêche" est désormais un lointain souvenir... Il y avait aussi "Les Germaines" et le "Cantina Mia" qui ont disparu aussi dans le foulée en 2011-12... Heureusement, des courageux ont repris ces deux restaurants qui donnaient tout son attrait à la Place Saint-Germain : le "Seven" et le tout nouveau "7 Peccati"...


LA BOUTIQUE PROVISOIRE (Boutique éphémère)
1, place Saint-Germain
La Boutique Provisoire - 1, Place Saint-Germain, 35000 Rennes
La Boutique Provisoire
Comme son nom l'indique, ce fut vraiment une boutique éphémère... En mars 2013, Macadam Basket qui faisait réaliser des travaux dans sa boutique de la rue Maréchal Joffre a occupé les lieux pendant quelques mois... Depuis, plus rien...
Auparavant, c'était une belle boutique spécialisée aux salles de bain et bien connu sur la place : Josse. La devanture était vraiment très jolie et on se rêvait à venir acheter ici le nécessaire de la future maison de vacances : carrelage ancien, en terre cuite, marbre vieilli... Une belle affaire qui a malheureusement quitté la place mais qui n'a pas disparu...

FERMÉ MI-2013



AUX ARTISANS CRÉATEURS (Boutique d'art)
1, rue des Francs Bourgeois
Aux Artisans Créateurs - 1 Rue des Francs Bourgeois, 35000 Rennes
Aux Artisans Créateurs
Aux Artisans Créateurs était un bel espace d'exposition et de vente d'objets et bijoux issus de l'artisanat d'art de Bretagne. Vous découvrirez une gamme variée allant de l'objet utilitaire et de déco au petit mobilier en passant par des bijoux. Les pièces sont des œuvres originales. L'accent est mis sur le choix des matières naturelles ou de récupérations. La démarche de la boutique est de privilégier le travail des artistes et artisans de la région, afin de mettre en lumière la qualité et l'originalité des créations... Un beau programme et une belle boutique qui s'était transformé en véritable galerie d'art...

FERMÉ FIN 2013



On repart prestement en passant par la rue du Capitaine Dreyfus...


Ici, le rue est un peu en désuétude, et l'on comprend mieux la volonté de la Mairie de vouloir la redynamiser en installant une station de métro sur la Place Saint-Germain... En effet, sortis de terre, les passagers pourront allègrement prendre la passerelle qui passe la Vilaine et qui nous amène vers la future cité internationale... puis, plus loin, vers EuroRennes... Mais pour l'instant, c'est une autre histoire... Il faut dire que j'ai habité rue du Capitaine Dreyfus, au 6 justement, pendant 10 ans, avant de finalement traverser la Vilaine pour me rapprocher des beaux-quartiers.

Le 6, rue du Capitaine Dreyfus est mis sous cloche depuis 4 ans maintenant suite à son évacuation complète aprèsl'arrêté de mise en péril émis par la Mairie le 12 mars 2010. Cette adresse comporte 3 maisons dont une sur cour et comptait plus de 30 logements, tous d'une époque assez lointaine. Les 2 maisons accolées qui donnent sur la rue sontdatées du XVIIe... Depuis l'évacuation, il ne se passe plus rien malgré l'obligation du syndic de faire réaliser des travaux. La justice tentant encore à ce jour de démêler le sac de nœuds juridiques de cette résidence en copropriété... Cette adresse abandonnée reste sans publicité et ne suscite donc aucun intérêt de la part de personne... En attendant que tout s'écroule ?

Voir les vidéos :

www.ouest-france.fr/menaces-de-peril-un-nouvel-immeuble-evacue-rennes-video
www.rennes.maville.com/actu/actudet_-Un-mois-apres-l-evacuation-la-galere-des-commercants


THÉ AU FOURNEAU (Salon de thé)
6, rue Capitaine Dreyfus

Thé au Fourneau - 6, rue  Capitaine Dreyfus, 35000 Rennes
Thé au Fourneau
Surnommé aussi le TAF, ce salon de thé original a été LE salon du quartier pendant un bon moment, plus de 15 ans ! Aujourdhui il a déménagé pour un endroit tout aussi pittoresque, les Portes Mordelaises, et reste une destination connaître... "Le salon de thé est situé dans un bâtiment typiquement rennais: poutres apparentes, pièce un peu biscornue, plafond de guingois et grande cheminée (sans feu). Le genre d'ambiance que j'adore, surtout lorsque la décoration est faite d'objets divers, de boîtes de thé et de gâteaux maison exposés en vitrine. C'est très chaleureux !" Et cela a toujours été le cas...

FERMÉ EN MARS 2010



LA CASA - Anciennement LE SCARRON (Bar)
6, rue Capitaine Dreyfus

Bar La Casa / Le Scarron - 6, rue  Capitaine Dreyfus, 35000 Rennes
La Casa
La aussi, ça n'a pas trainé... Autant son voisin le Thé au Fourneau était présent depuis plsuieurs années, autant La Casa n'aura été ouverte que quelques mois ! "Sergio est resté seul. Seul, devant la porte de son café avec « son » arrêté à la main... Et j'en fais quoi de ma viande, mes commandes et mes fûts ? Qui va payer mes créances ? » Sans solution, l'affaire liquidée quelques mois plus tard... Il reste encore aujourd'hui un message d'au revoir scotché sur la devanture... On se souvient encore qu'auparavant, il y avait le Scarron : là aussi, ça fleurait bon l'ancien temps... Guy et Hélène, des figures du quartier, m'ont souvent vu passer dans leur crèmerie... plutôt en charmante compagnie... C'était en fait comme une taverne des temps jadis, avec le calme et l'intimité nécessaire pour me permettre d'entreprendre gaiement ma charmante compagnie... Et j'y retrouvait aussi le buraliste, et d'autres amis du 6, rue du Capitaine Dreyfus... Le Scarron avait vu le jour le 23 juin 1983... et a tenu 24 ans...

FERMÉ EN MARS 2010


Et une pensée aussi pour... « Le Chat qui Pêche » !

"Le Chat qui Pêche", un soir d'anniversaire... 20 Mars 2011

FERMÉ EN OCTOBRE 2012


A suivre...



Plus d'infos :
C'est la crise dans la quartier (01)
C'est la crise dans la quartier (03) : Article dans le Mensuel de Rennes de septembre 2014
"Les terrasses de la discorde place Saint-Germain" - Ouest-France - 14/05/2014
Chantier du métro... L'opposition municipale attaque enfin !
"Dans le centre-ville de Rennes, des boutiques à la peine" - Ouest-France - 12/05/2015